Tsvi Yehezkeli à New York où le Halal évince le Hot Dog. Dernier épisode de "Identité usurpée" sur la chaine 10 israélienne

Publié le par Arié

 
Le périple de Tsvi Yehezkeli prend fin au pays du "out est possible", à savoir les USA. Les Musulmans ne représentent aux Etats-Unis que 2 à 3 % de la population mais leur croissance est exponentielle, grâce notamment à l’endoctrinement des Blacks américains. Les adeptes de l’Islam  pacifique ont compris, comme en Europe, qu’il ne faut surtout pas avoir recours à la violence, contre-productive et impopulaire, mais à la conquête calme et progressive des laissés pour compte, lire, la population noire, défavorisée et déboussolée. A ceux-là il faut d’abord inculquer les valeurs d’humanité qui leurs manquent et qu’on ne trouve, bien sûr, que dans le Coran et la Charia. Il faut aussi leur promettre, qu’un jour, dans dix, vingt ou cinquante ans, l’Islam sera la religion dominante aux Etats-Unis, et que, par conséquent, ils finiront par s’emparer du pouvoir politique. Fini le statut des damnés de la terre, les Blacks islamisés se saisiront le plus démocratiquement du monde des leviers du gouvernement, local d’abord, national ensuite. Cela se produit d’ailleurs déjà dans certaines villes moyennes où ils représentent plus de 30 % de la population.
 
A New-York la photo est différente. Les stands de rue de Hot Dog et autres cochonnailles, qui pullulaient à Manhattan se sont fait phagocyter par les Fast food Halal. La Mafia du Halal empêche désormais tout Américain qui voudrait monter un stand de bouffe non halal de réaliser ses projets. Par la ruse, l’intimidation ou même en recourant à la Police. Mais, nous l’explique Yehezkeli, acheter dans la rue un sandwich au merguez halal, c’est se faire endoctriner un peu. C’est une forme de Dawa (prosélytisme musulman) qui pénètre peu à peu les esprits. Les stands brocardés d’écriture arabe, de versets du Coran, voire d’un mot sympa en arabe du vendeur au client innocent, font rentrer l’Islam dans le paysage quotidien new-yorkais. A signaler qu'une partie des des bénéfices de l'industrie du Halal part à Gaza.
.
God bless America et sa Constitution si permissive qui ouvre grandes ses portes à l’Islam conquérant. A ce stade il n’y a plus de différence entre la France où l’Islam s’est déjà implanté en maître (en tout cas dans les esprits), l’Allemagne qui la talonne et les USA qui emboîtent le pas aux pays des bobos et des bien-pensants. Il suffirait qu’à Trump succède un Président Démocrate bon ton pour que l’Islam passe la surmultipliée.
 
 
Et il a fallu que ce soit une chaîne de Télévision Israélienne qui crée cette Série, qui, en toute logique, aurait dû être commandée par la France ou l’Allemagne. Remarquez que nous avons donné au monde des Prophètes qui ont attiré l’attention des hommes sur les dangers qui les menacent, alors, il est logique les média prennent le relais de la prophétie.  
 
Regardez cette émission, en vision libre sur YouTube, et ne vous laissez pas troubler par le fait qu'elle soit en hébreu. On y parle aussi arabe, anglais et même français. Cette Série est en passe de devenir la Hit dans bien de pays arabes?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article